Aménagement : le projet Ecoparc à Blanquefort

Ecoparc_blanquefortLe parc industriel de Blanquefort, situé au nord-ouest de Bordeaux (Gironde),  prépare sa mutation en « écoparc ». Pour pallier le retrait annoncé de Ford pour lequel le parc avait été créé en 1968, les collectivités locales ont décidé de le dédier aux activités de l’éco-construction et des énergies nouvelles. Première étape de la mutation, la CUB (Communauté urbaine de Bordeaux) a lancé depuis décembre 2005 une démarche de management environnemental en vue d’obtenir la certification ISO 14001. Actuellement, le parc accueille 200 entreprises et plus de 7 000 salariés sur près de 300 hectares. Ce qui en fait l’un des plus vastes parc d’activités de toute la Gironde.

Outre la certification environnementale en cours, le projet Ecoparc prévoit une extension de 50 hectares, dans laquelle seront implantés un centre de services aux entreprises et une pépinière d’entreprises dédiée aux éco-activités.

L’ingénierie du projet a été confiée à un comité opérationnel composé de trois associations de développement économique : la technopole Bordeaux Technowest, 2ADI (Agence aquitaine de développement industriel) et le BRA (Agence de développement économique Bordeaux Gironde). Pour l’occasion, le territoire d’intervention de Technowest a été étendu en avril 2008 à la commune de Blanquefort, qui ne faisait pas partie des 7 communes fondatrices de l’association. Le 1er juillet dernier, François Baffou, directeur de Technowest, déclarait lors d’une réunion du MEDEF consacrée au développement économique de l’ouest bordelais, que son équipe travaillait « notamment à la mise en place d’un centre de services, d’un incubateur et d’une pépinière pour accompagner les projets de création d’entreprise sur l’écoparc« .

Le comité de pilotage collectivités est, quant à lui, composé de la commune de Blanquefort, de la CUB (Communauté urbaine de Bordeaux), du conseil général de Gironde et du conseil régional d’Aquitaine.

Attention à ne pas confondre l’Ecoparc avec le Bioparc. Dédié aux activités de biotechnologies et de santé, ce dernier porté par le pôle de compétitivité Prod’Innov ouvrira ses portes en juin 2009 à Pessac et Mérignac.

La spécialisation de l’Ecoparc autour des activités de l’éco-construction et des énergies nouvelles est bien dans la tendance actuelle du développement durable. D’autres sites de la région bordelaise ont d’ailleurs fait un choix similaire, comme la technopole Bordeaux Montesquieu (qui organise une journée des éco-technologies le 26 septembre prochain à Martillac) ou Hauts-de-Garonne Développement (qui a organisé une quinzaine de l’éco-construction en juin dernier au Centre d’innovation et de formation de Floirac).

Pour en savoir plus sur l’Ecoparc, contacter Technowest : www.technowest.com

A propos Gabrielle Denis

Directrice associée d'Editoile, agence de communication web (stratégie de contenu, création de contenu, community management et formation) à Bordeaux (Gironde, Aquitaine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.