Publié le Laisser un commentaire

Conjoncture : l’économie aquitaine veut y croire

Palais_des_congrs_bx_2 « Les fondamentaux de l’économie d’Aquitaine lui donne la capacité de résister plus aux turbulences que les autres régions« . En une phrase, Francis Idrac, préfet de la région Aquitaine, a bien résumé les espoirs des participants à la Journée de l’économie aquitaine qui s’est déroulée le 11 septembre au Palais des congrès de Bordeaux (photo ci-contre). La traditionnelle « rentrée de l’économie aquitaine » est l’occasion de faire le point sur la conjoncture économique régionale. Cette année, les observateurs voulaient résolument voir le verre à moitié à plein. Organisée par les chambres régionales des métiers, de l’industrie et de l’agriculture, avec le soutien du conseil régional d’Aquitaine, l’événement était consacré à la RSE (Responsabilité sociale des entreprises).

« L’Aquitaine tire son épingle du jeu dans une économie morose« , a ainsi affirmé Stéphanie Peres, économiste à la CRCI (Chambre régionale de commerce et d’industrie) d’Aquitaine, lors de son exposé sur les perspectives de l’économie régionale. Et de citer son taux de chômage inférieur (7 % contre un peu plus de 8 % à l’échelle nationale) et l’augmentation continue des créations d’entreprises (9 016 entreprises nouvelles en 2008, soit +9 % par rapport à 2007). Après avoir comparé, secteur par secteur, les réalisations du premier semestre aux prévisions des chefs d’entreprise, l’économiste a conclu que « le premier semestre 2008 (avait) été marqué par une bonne tenue dans les secteurs traditionnels, même si certaines prévisions sont réservées« . Les chefs d’entreprises affichent pour l’avenir « un pessimisme partagé, en notant toutefois quelques signaux de reprise comme la baisse des prix du pétrole ou le ralentissement de l’inflation« .

Francis Idrac, préfet de la région Aquitaine, a lui aussi voulu croire dans le maintien de l’économie régionale, tout en restant réaliste : « soit les indicateurs ne sont pas aussi positifs que par le passé, soit ils sont négatifs« . Il a énuméré les raisons d’espérer : la demande de crédit ne faiblit pas selon la Banque de France en Aquitaine, le logement social peut servir d’amortisseur dans le BTP. Il a aussi rappelé les projets phare en cours, tels l’opération Campus remportée par l’université de Bordeaux et surtout les grands travaux d’infrastructures « permettant une meilleure desserte des entreprises« , comme l’A65 Langon-Pau, l’élargissement de la RN10 à 2×3 voies sur la portion Sud-Gironde-Landes, l’autoroute ferroviaire pour le fret vers l’Espagne ou la LGV (Ligne à grande vitesse).

« Puissiez-vous avoir raison ! », a conclu – en substance – Philippe Vasseur, ancien ministre et président du réseau Alliances, invité d’honneur de la journée.

Pour en savoir plus sur la Journée de l’économie aquitaine : www.journeedeleconomie.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.