Publié le Laisser un commentaire

Archi’mède : une association d’insertion innovante à Boé

Archi’mède est une association d’insertion économique située à Boé (Lot-et-Garonne). Créée en septembre 2008, elle est spécialisée dans la numérisation d’archives pour les entreprises et les collectivités locales. Un créneau à la fois porteur et innovant (…).

Extrait d’un article publié dans le Mag-Aquitaine n°3 de mars 2010, intitulé « Archi’mède m’aide » et signé Christine Houssin :

« En septembre 2008, sous l’impulsion du conseil général du Lot-et-Garonne et avec le soutien du minstère du Travail et de l’Emploi, [Rodolphe Pontens] prend la direction d’Archi’mède, association d’insertion et de formation consacrée à l’archivage. Installé à Boé (…), Rodolphe Pontens définit Archi’mède comme « une entreprise d’utilité sociale » tout en revendiquant les exigences de « rentabilité » de l’association. En référence à la poussée éponyme, Archi’mède répond à un projet social d’insertion professionnelle. L’idée : faire revenir à l’emploi et former ceux qui n’ont plus de travail depuis longtemps.

L’association dispose pour l’instant de deux salariés, recrutés via [Pôle Emploi], qui bénéficient ainsi automatiquement d’une accompagnement qui permet de mieux cerner leurs attentes et d’une formation, interne ou externe, qui doit leur permettre de rejoindre le monde du travail au bout de deux ans.

Le secteur de l’archivage est apparu comme le créneau régional le plus porteur pour une association de ce type qui se veut, par ailleurs, « rentable ». archi’mède a donc multiplié les services offerts : logistique, stockage physique, numérisation et destruction d’archives. En partenariat avec Véolia, Rodophe Pontens a su attirer une clientèle locale très diverse de collectivités, d’associations et d’entreprises, plus soucieuses d’efficacité que de missions sociales.

« Mon intérêt est de me limiter à un service de proximité, confie-t-il, et de ne pas dépasser huit salariés à terme, pour conserver une taille humaine. » Le prix obtenu par Archi’mède au concours Talents de la création d’entreprise 2009 [catégorie économie sociale], a largement récompensé ses efforts (…) de jeune entrepreneur citoyen. »

Archivage, numérisation, services innovants… Voilà qui change des créneaux physiquement pénibles, peu valorisés ou peu rentables (jardinage, recyclage, rénovation, etc.) habituellement choisis pour créer des entreprises d’insertion professionnelle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.