Jeunes Entrepreneurs d’Aquitaine révèle les talents des quartiers

 

L’association JEA (Jeunes Entrepreneurs d’Aquitaine) promeut l’entrepreneuriat dans les quartiers prioritaires. Créée en 2009 à Bordeaux (Gironde), l’association prend aujourd’hui un nouvel essor.  Elle organise ainsi des « entretiens croisés » pour les futurs entrepreneurs en mars 2011.

Les « entretiens croisés »

Jeunes Entrepreneurs d’Aquitaine organise des  « entretiens croisés » pour permettre aux futurs créateurs d’entreprise issus des quartiers prioritaires de présenter leur projet d’activité à des professionnels lors d’entretiens collectifs.  Les premiers ateliers ont lieu de 17 h 30 à 20 h sur 3 communes de la rive droite de Bordeaux (Gironde) :

  • 2 mars 2011 à l’Espace social et culturel du Haut Floiracà Floirac
  • 9 mars 2011 au Rocher de Palmer à Cenon
  • 15 mars 2011 à l’Espace citoyen Génicart à Lormont

Les objectifs de JEA

L’association JEA a été créée en 2009 par Ali Kaya, gérant de Car Clean, et Abdessamad Baazizi, chef de projet responsable de la création d’entreprise à la Maison de l’emploi de Bordeaux. Cette association a les mêmes objectifs pour la région Aquitaine que l’ANJE (Association Nationale des Jeunes Entrepreneurs) qui œuvre déjà au niveau national pour l’entrepreneuriat dans les quartiers prioritaires.

JEA dispose déjà des référents dans 6 communes de la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux), mais aussi à Libourne (Gironde), Agen (Lot-et-Garonne) et Pau (Pyrénées-Atlantiques).

Les objectifs sont clairement affichés : sensibiliser les jeunes des cités à l’entrepreneuriat et leur donner l’opportunité d’exprimer leurs talents en les accompagnant dans le développement de leurs projets.

L’association  bénéficie du soutien du FSE (Fonds Social Européen) et du conseil général de la Gironde.

Ses actions

Concrètement, JEA organise ses actions selon 3 axes :

1) Promouvoir la création d’entreprise et les valeurs de l’entrepreneuriat dans les quartiers

  • En organisant des visites dans les établissements scolaires supérieurs (type BTS gestion des entreprises) pour promouvoir et sensibiliser à l’esprit d’entreprendre.
  • En promouvant des secteurs en pleine expansion telle que la filière verte auprès des jeunes de cité.
  • En défendant l’entrepreneuriat au féminin.

2) Détecter et orienter les jeunes porteurs de projets issus des quartiers

  • En mettant en place un système de parrainage par des chefs d’entreprise ainsi qu’un réseau pour les jeunes entrepreneurs qui lancent leur activité.
  • En proposant des ateliers « entretiens croisés » entre porteurs de projet et chefs d’entreprise (voir ci-dessus).
  • En orientant les jeunes vers les partenaires et les organismes qui leurs correspondent.

3)  Soutenir le développement et la pérennisation des jeunes entreprises

  • En aidant les jeunes entrepreneurs dans leur recherche de financement.
  • En organisant des événements autour de la promotion des entrepreneurs des quartiers.

En savoir (+)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.