Région Aquitaine : Aérocampus prend son envol

Le conseil régional d’Aquitaine a lancé le 14 avril 2011 Aérocampus, un centre situé à Latresne (Gironde) qui a pour objectif  de structurer l’ensemble de la filière aéronautique de la région.

 

 

Un investissement de 25 millions d’euros

Le conseil régional d’Aquitaine a investi 25 millions d’euros dans Aérocampus pour en faire à la fois un pôle de référence international et un projet structurant pour l’ensemble de la filière aéronautique d’Aquitaine, en concentrant sur un seul site l’ensemble des voies de formation en matière de maintenance aéronautique.

Un contexte économique favorable

La création d’Aérocampus Aquitaine s’inscrit dans un environnement industriel prometteur :

  • L’arrivée du CSFA (Commandement de Soutien des Forces Armées)
  • L’implantation prochaine de la SIMMAD (Structure Intégrée de Maintien en conditions opérationnelles des Matériels Aéronautiques de la Défense) dans l’agglomération bordelaise
  • La constitution d’un pôle industriel symbolisé par la reprise dEADS Sogerma par Sabena Technics

Lauréat du programme national Investissements d’avenir (ex-Grand emprunt), ce centre de formation comprendra un pôle de formation de référence, un internat d’excellence dédiés aux lycéens en voie professionnelle et un « campus entreprises. » Pour Jérôme Verschave, ancien directeur de cabinet d’Alain Rousset et directeur d’Aérocampus : « avec ce projet, nous développons les compétences en maintenance pour alimenter le bassin d’emploi. »

Aérocampus débutera sa nouvelle vie à la rentrée scolaire de septembre 2011, après la cession officielle du site de Latresne au conseil régional d’Aquitaine lors du Salon du Bourget en juin 2011 à Paris.

Source : communiqué de presse du conseil régional du 8 avril 2011.

Aller sur le site web du conseil régional

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.