Le numérique au coeur des Rencontres du Pôle CREAHd

Le Pôle CREAHd (Construction Ressources Environnement Aménagement et Habitat durable) organise ses 3e rencontres le 8 juillet 2011 au Domaine du Haut-Carré à Talence (Gironde). Destinée aux professionnels, la manifestation est placée sous le signe des technologies numériques et de leur apport au secteur du BTP . Programme.

Les technologies numériques : quel apport pour le BTP ?

Les services et technologies numériques ont de nombreux atouts pour séduire le BTP (Bâtiment et Travaux Publics). Leurs applications sont nombreuses et permettent par exemple de :

  • optimiser la conception de bâtiments en maximisant leurs performances, aussi bien en termes d’économies d’énergie que de confort,
  • faciliter l’entretien et la maintenance d’infrastructures en travaillant dans des systèmes complexes.

Ils restent néanmoins méconnus, notamment des entreprises qui opèrent dans ce secteur. Un constat qui a amené le CREAHd à créer une passerelle entre le BTP et le numérique en dédiant ses Rencontres 2011 à ces questions, qui vont devenir stratégiques dans les années à venir.

Au programme : des exemples concrets

De nombreux professionnels viendront présenter les dernières technologies et applications développées au service du secteur BTP et en débattront avec la salle.

Voici 2 des nombreux exemples concrets qui seront abordés :

Pessac : modélisation en 3D du sous-sol pour réduire les risques du bâti

En milieu urbain, de nombreux désordres affectant les infrastructures sont liés aux conditions géologiques, géotechniques ou hydrogéologiques rencontrées. Par exemple des tassements de terrain qui ont des conséquences sur le bâti ou la cas des canalisations enterrées soumises aux variations des niveaux de nappe.

Pour mieux connaître les risques liés au sous-sol, la ville de Pessac a fait appel à l’Université Bordeaux 1 qui a constitué une base de données de plus de 2 000 forages géologiques et géotechniques. Objectif : construire des modèles 3D des formations géologiques et de paramètres géotechniques. Un outil d’aide à la décision pour optimiser les futures campagnes de sondages de la commune et identifier les zones potentiellement à risque au regard de futures constructions.

Un projet présenté par Antoine Marache, maître de conférence, Université Bordeaux 1.

Europe : projet E3SoHo pour économiser l’énergie dans les logements sociaux

Le projet E3SoHo (ICT services for Energy Efficiency in European Social Housing) vise à réaliser 25 % d’économies d’énergie dans le logement social en Europe avec peu d’investissement, en pariant sur les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) et la sensibilisation des usagers. Il répond à une double problématique des bailleurs sociaux qui ne peuvent pas mettre en œuvre de grands chantiers de réhabilitation simultanément sur l’ensemble de leur parc et doivent trouver des solutions porteuses d’économies d’énergie à faible coût.

Une solution, qui porte à la fois sur la gestion quotidienne des logements, l’information des habitants, le suivi de leur consommation et la régulation fine des installations de chauffage, est testée actuellement sur trois bâtiments pilotes en Italie (Gènes), en Espagne (Saragosse) et en Pologne (Varsovie).

Projet présenté par Nicolas Salmon, responsable du pôle technologies pour la construction, Nobatek.

Pour mémoire, en 2009 et 2010, ce sont plus de 400 personnes qui ont participé aux précédentes éditions des Rencontres du Pôle CREAHd, respectivement sur les thèmes « Construction et aménagement durables : en route vers la compétitivité ! » et « Quelles innovations pour les projets d’aménagement EPA Bordeaux Euratlantique et Opération Campus ? ».

En savoir (+)

Connaître le programme des Rencontres du Pôle CREAHd

Aller sur le site de Nobatek

Découvrir le projet E3SoHo (en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.